Essai Micro-odyssée géologique

Publié le
Jeudi 22 Septembre 2022
La Rivière et le Bulldozer, de Matthieu Duperrex, Premier Parallèle, 136 pages, 9 euros

Philosophe et artiste, enseignant à l’École nationale supérieure d’architecture de Marseille, Matthieu Duperrex a publié en 2019 Voyages en sol incertain (Wildproject), une exploration parallèle des deltas du Rhône et du Mississippi, à la croisée de la géologie et de la littérature. Avec la Rivière et le Bulldozer, il propose au lecteur une micro-odyssée géologique, un exercice permettant de comprendre ce que peuvent nous enseigner les sédiments, d’un point de vue scientifique mais aussi comme « matrice des rapports sociaux ». Et si, comme l’avait fait le géographe anarchiste Élisée Reclus avec Histoire d’un ruisseau, nous observions et décrivions chaque particule d’une rivière, chaque remous, chaque grain de sable, chaque goutte d’eau ? Sans oublier – nous sommes au XXIe siècle – le bruit du tracteur sur la rive ou les nitrates microplastiques témoins de l’activité humaine. Car, dans chaque milieu, le naturel et le social sont profondément intriqués. Chaque sédiment est le témoin de « morceaux de générations », chaque galet « encapsule une myriade d’histoires extravagantes aux allures presque shakespeariennes, qui nous entraînent dans les profondeurs de la planète ». Mobilisant des textes littéraires, des œuvres d’art ou des références techniques, Matthieu Duperrex embarque le lecteur dans une aventure qui fait appel à ce que l’anthropologue américaine Anna Tsing nomme les « arts de l’attention », invitant à considérer le minéral comme un outil à part entière de la réflexion écologique et philosophique.

Plus d'articles sur les sujets qui vous intéressent : 
Essaisgéologie