Planète

Hier, à Madrid, la ministre chilienne de l’Environnement, Carolina Schmidt, présidente de la COP25, lors de la séance de clôture. Oscar del Pozo/AFP
Getty images/Eyem
La criminalité environnementale, selon l’ONU, génère jusqu’à 200 milliards d’euros de profits par an, d’ou l’intérêt d’intégrer la notion d’écocide dans les traités internationaux. Joao Laet/AFP
Dimanche, à Paris, 100 portraits d’Emmanuel Macron ont été brandis, placedu Trocadéro, pour dénoncer l’inaction climatique de la France. Thomas Samson/AFP
Les épisodes de sécheresse ont sérieusement mis à mal les forêts, entre autres dans la région du Grand-Est. Vincent Jarousseau

Pages

×