Carrelage : on vous attend au pied du mur

Mural ou non, le carrelage est un art qui nécessite une paroi bien préparée, un support plan, sec, lisse et propre. Une fois ces bases mises au carré, on y va de bas en haut. Attention au sens de pose des carreaux.

Publié le
Samedi 1 Octobre 2022
Étaler et répartir le mortier-colle avec la spatule crantée sur une surface équivalente à une ou deux rangées. ©  Getty Images/iStockphoto
Étaler et répartir le mortier-colle avec la spatule crantée sur une surface équivalente à une ou deux rangées. © Getty Images/iStockphoto

Icon Titre Matériel

Tasseau

Niveau à bulles

Spatule crantée

Maillet en caoutchouc

Batte de carreleur

Carrelette

Raclette en caoutchouc

Éponge

Mortier-colle

Croisillons

Mortier à joints


Le carrelage peut être posé sur un mur peint et même recouvrir un ancien carrelage, à condition qu’il soit en bon état, parfaitement sain, et les revêtements bien adhérents et propres. Sinon, il faudra gratter la peinture et l’enduit qui s’écaillent, combler les irrégularités de surface, lessiver… Au besoin, poncez légèrement.

Cuisine et salle de bains 

Quelques exemples. Pour les murs disposés autour de la douche, de la baignoire ou à l’arrière du lavabo : carreaux de faïence (émaillée ou vernissée), carreaux dits « métro », travertin, carreaux à effets marbre, béton, pierre, bois… Ils sont imperméables et solides.

Concernant l’arrière des plans de travail de la cuisine et de l’évier : préférez des carreaux de grès cérame. Les produits en ciment sont très beaux, très tendance, mais ils demandent un traitement imperméabilisant préalable. Sinon, gare aux taches !

Penser aux joints entre les carreaux

Le prix du matériau est donné au mètre carré, et les carreaux se vendent généralement en cartons contenant plus ou moins d’éléments selon les dimensions (longueur et largeur) de ces derniers. Avant de les acheter, on doit donc mesurer la surface à recouvrir pour se procurer le nombre de carreaux nécessaires. Pour vous aider, voici une simple méthode de calcul. La surface à carreler (en mètres carrés) divisée par celle d’un carreau (également en mètres carrés) donne le nombre de carreaux. Nous n’avons pas oublié qu’il y aura des joints entre les carreaux, mais ne pas en tenir compte pour le moment.

Les grands carreaux sont plus faciles à entretenir ; mais plus lourds, il vaut mieux donc procéder à un double encollage (mur et dos du carreau). Si vous créez une composition de carreaux de couleur ou à motifs, faites d’abord un plan (calepinage).

La pose du carrelage en 10 étapes

  1. Tracer la ligne horizontale de départ de la pose. Pour repérer son niveau, poser (à blanc) un carreau au bas de la zone à carreler, et ajouter à cette hauteur la largeur des joints au-dessus et en dessous du carreau (cet espace correspond à celui formé par les croisillons d’écartement).
  2. Fixer un tasseau le long de cette ligne pour créer un support pour la pose de la première rangée de carreaux.
  3. Tracer une verticale perpendiculaire au tasseau pour délimiter la ligne de pose du premier carreau.
  4. Commencer la pose dans l’angle droit formé par le tasseau et la perpendiculaire. Étaler et répartir le mortier-colle avec la spatule crantée sur une surface équivalente à une ou deux rangées.
  5. Poser les carreaux sur la colle en appuyant fermement. Intercaler des croisillons pour espacer régulièrement les carreaux.
  6. Frapper sur les carreaux avec un maillet en caoutchouc en interposant une batte de carreleur ou une cale pour ne pas les endommager. Monter les rangées sans vous occuper pour l’instant des extrémités.
  7. En bout de rangée, mesurer la longueur de carreau nécessaire et la reporter sur le carreau.
  8. Découper le carreau avec la carrelette (facile d’emploi) et coller les longueurs.
  9. Retirer le tasseau de départ et carreler la zone inférieure.
  10. Laisser sécher pendant 24 heures, puis retirer les croisillons et étaler le mortier à joints (raclette en caoutchouc) pour remplir les espaces entre les carreaux. Laisser prendre 20 minutes environ avant de nettoyer le carrelage (éponge humide), sans creuser les joints.
Plus d'articles sur les sujets qui vous intéressent : 
Bricolage